La montagne et vos yeux

C’est la saison des sports d’hiver. Vous allez peut-être vous rendre sur les pistes de ski. Chacun sait que protéger sa peau des UV à la montagne est une nécessité mais protéger ses yeux n’est pas encore une évidence pour tout le monde.

A la montagne plusieurs facteurs modifient la quantité d’UV reçue par l’homme :

D’abord, avec l’altitude qui augmente, la couche atmosphérique est plus faible et donc elle absorbe moins les UV. On a l’habitude de dire que le rayonnement UV augmente de 12% quand l’altitude augmente de 1000 mètres.

Ensuite, la neige fraîche réfléchit jusqu’à 70 % des UV. Enfin, même si le ciel n’est pas totalement dégagé et malgré des températures très basses, vous pouvez recevoir d’importantes quantités d’UV en l’absence d’une bonne protection.

Qu’est-ce qu’une bonne protection ?

La teinte est choisie après un essai car vos préférences varient en fonction de la mode, de votre défaut visuel et de vos goûts. Vert, gris, marron, jaune, rose, c’est à vous de voir.

L’intensité de la teinte, les fameuses classes 2,3 et 4 correspondent à la protection contre l’éblouissement, pas contre les UV ! Si vous êtes très sensibles à la lumière vous utiliserez des classes 4. Attention, vous n’avez pas le droit de conduire avec.

Pour la protection contre les UV, c’est la matière du verre et son traitement de surface qui détermine sa capacité à filtrer les UV.

Les verres en polycarbonate et les verres organiques de qualité filtrent à 100 % les UV. Les verres minéraux et les verres organiques basics ont besoin d’un traitement spécial « 100%UV »

Attention, la norme CE ne veut pas dire que le verre filtre les UV.

La monture doit bien recouvrir les yeux, aussi latéralement. Le masque est bien adapté car il permet un très grand champ de vision.

Les verres polarisants suppriment les reflets parasites, augmentent le confort en basse luminosité. Ils doivent être associées à un filtre « anti-UV » pour une bonne protection contre les UV.

 

Bonne glisse !

Journée Découverte : Samedi 21 Janvier

Le SAMEDI 21 Janvier 2017, nous vous proposons une journée découverte au centre Vision Future de Nice.

VISION FUTURE NICE vous propose une nouvelle JOURNÉE DÉCOUVERTE, conçue comme un rendez-vous exceptionnel d’information et de rencontre, pour toute personne intéressée par la correction laser de la vision.

 

Au programme :

  • Information sur les techniques actuelles.
  • Projection de films.
  • Rencontre avec nos équipes.
  • Présentation des lasers dernière génération.

 

Journée EXCEPTIONNELLE :
Samedi 21 Janvier 2017
Uniquement sur inscription

Cliquez ici pour vous inscrire !

Presbytie : une révolution dans la correction laser de la vision !

Depuis l’arrivée du logiciel de traitement SUPRACOR, la presbytie peut, au même titre que la myopie, faire l’objet d’une correction laser.

 

Nous passons la journée en immersion à Vision Future, le centre de correction de la vision, référence dans ce domaine à Nice.

Nous sommes accueillis dans des locaux très spacieux, décorés d’art contemporain dans une ambiance très chaleureuse. Déjà, une dizaine de personnes sont installées en salle d’attente.

Ce matin, nous assistons à des consultations de patients souhaitant se faire opérer. Patrick a 55 ans, il porte des verres progressifs depuis 7 ans et il veut s’en débarrasser. Nous le suivons dans une salle remplie d’appareils de diagnostics.

Plusieurs examens s’enchaînent, une topographie pour voir la géométrie de sa cornée, une mesure de ses aberrations optiques, un contrôle de sa rétine. On mesure son défaut visuel, il voit un orthoptiste pour tester les muscles oculaires.

Il rencontre ensuite un chirurgien spécialisé dans la correction de la vision au laser. Le verdict tombe, Patrick est hypermétrope et presbyte ! Heureusement, il a la chance d’avoir des yeux en bonne santé et des cornées « compatibles ».

On lui explique que l’intervention de la presbytie est possible depuis plusieurs années mais que maintenant on peut corriger les deux yeux de façon identique, pour qu’ils voient tous les deux de loin et de près. Le chirurgien lui montre quelle sera sa vue après l’intervention, Patrick est convaincu.

L’après-midi se déroule dans le bloc opératoire. Nous faisons la connaissance de Marie-France. Elle aussi est hypermétrope et presbyte. Elle vient se faire opérer aujourd’hui. Elle est un peu anxieuse mais aussi impatiente, nous raconte-t-elle.

Nous entrons dans un monde de haute technologie. On l’installe dans le bloc opératoire, elle est allongée. Le chirurgien lui explique les différentes étapes au fur et à mesure. Une infirmière lui tient la main. Le traitement laser dure huit secondes, c’est à peine croyable.

L’intervention se termine avec quelques gouttes de collyre. Marie-France s’assoit. On lui présente déjà un test de lecture et le chirurgien lui demande de lire. Elle sourit et lit les premiers mots.

Un spécialiste de Vision Future nous explique : » La correction de la vision au laser a fait des progrès considérables ces dernières années. Fini la correction de la presbytie avec un œil qui voit de loin et un œil qui voit de près, l’équilibre entre les deux yeux est respecté et la vision intermédiaire, en particulier pour l’ordinateur, est d’excellente qualité. »